Artpoétique Marieka.p

Artpoétique Marieka.p

Bienvenue,

Ma ville Troyes, ci-dessous. 

 

2e730484614d27872e47ec962e849059.jpg

Marieka.p Puteaux

 

 

Biographie,

 

Née à Troyes en région champenoise, de père français et de mère polonaise, elle vit son enfance entourée de ses frères et sœurs. Attirée par le dessin, elle passe le plus claire de son tant avec ses crayons. Songeant  à un avenir artistique, son rêve s’était achevé par manque de moyen. Les années ont passées, mais la passion du dessin lui est restée. Les pinceaux ont remplacés ses croyons. Elle peint depuis plus de dix ans, des toiles abstraites technique acrylique. Puis l’écriture est venue à elle, un beau matin de Mars deux mille douze, sans savoir d’où. Des mots quelles pose en poésie. Cette passion l’entraine dans la ronde des mots, devant une feuille  elle écrit encore et encore pour donne vie à son premier Roman.

 

 

 016_opt.jpg

 

 

Description courte

 

Walis est un garçon âgé de treize ans, il fera la rencontre de cinq enfants mystérieux, à têtes blondes. Tout au long de sa vie ils le suivront, mais qui sont-ils ?

 

Prologue

 

 Le nez à la fenêtre, je contemple l’automne, ses couleurs multicolores, et les cinq gamins qui jouent dans les feuilles mortes. Ces enfants- là ne sont pas ordinaires, je les avais déjà croisés à plusieurs reprises dans ma vie, la première fois je n’étais encore qu’un jeune garçon.

 

Cela fait quelques mois qu’ils sont là, et aucun d’entre eux n’a changé d’un poil, depuis soixante-neuf ans. Ils sont toujours aussi blonds que les blés, avec leur peau éternellement blanche qui fait ressortir leur regard clair. Je les avais imaginés venant d’un autre monde, d’un empire ou bien encore d’un grand navire, et je me posais toujours la même question après toutes ces années.

 

Depuis qu’ils étaient arrivés dans mon quartier, chaque matin en revenant de la boulangerie, je tentais de leur donner quelques morceaux de pain, qu’ils refusaient. Ce n’était pas ma première tentative, et je me demandais comment ils pouvaient survivre. Ils ignoraient même les quelques friandises, que j’essayais de leur donner. Des dizaines, des centaines de fois, j’étais resté là à les observer, sans jamais comprendre.

 

Un matin, dans le brouillard de cet automne humide, l’un d’entre eux s’était approché de moi.

 

Le gamin  était là, les deux mains dans ses poches. Il me dit :

 

- Quel est ton nom !

 

 Il le savait depuis bien longtemps, mais je répondais tout de même :

 

 - Walis.

 

 - Walis c’est bien toi ! On ne te voit plus ces temps-ci ?

 

 Je fis mine de ne pas entendre, j’avais l’impression qu’il se moquait de moi.

 

 -  Et toi petit homme, comment te nommes-tu ?

 

 - Je ne suis pas un petit homme Monsieur Walis !

 

 - Je suis désolé, lui dis-je.

 

 Sur un ton plus doux, il me dit :

 

 - Walis, bientôt tu nous remettras la boîte.

 

 Je pris l’air étonné :

 

 - Mais quelle boîte ?

 

 - Arrête de faire l’idiot, tu sais très bien de quoi je veux parler.

 

 - Cette boîte est à moi !

 

 - Non Walis, tu l’as trouvée, certes, mais elle ne t’appartient pas.

 

 - Mais à qui est- elle ?

 

 Il m’avait laissé sur ma faim, en ajoutant.

 

 - Je viendrai, dans quelques années, chez toi, avec mes semblables.

 

 - Mais pour quelle raison ?

 

 - Ne sois pas si pressé, Walis.

 

 Puis il tourna les talons et alla rejoindre ses compagnons.

 

 La boîte dont il parlait, je l’avais trouvée il y avait bien longtemps. A l’intérieur, il y a cinq compartiments, quatre sont occupées par une pierre, chacune différente. Mais il manquait une pièce au puzzle, la cinquième pierre. Je l’ai cherchée sans jamais la trouver, et puis un jour…

 

 

 

Pour vous le procurer  :  Le Perier 2 avenue Pasteur Troyes.

 

Lien : Presse 

 

 

 

 

Disponible également  :  42  Avenue  Lecler  St André  les Vergers. 

 

Lien :  Presse

 

 

 

 

 

 

En tant que Peintre,

 

Environnement artistique,

 

Son attirance depuis l'enfance par le dessin, lui a donné peu à peu l'envie d'explorer tous ces merveilleux mélanges de couleurs. Ses premiers pas vers la peinture abstraite ont été guidés par l'esprit du dessin et le goût du mouvement. Ces dix dernières années, peindre est devenu pour elle une véritable passion, un besoin. Sa sensibilité pour la peinture lui permet de laisser libre cours à mon imagination en dégageant une énergie à transmettre ses émotions. Passionnée, elle est fascinée par ce média aux multiples possibilités. Le plaisir d'être devant une toile blanche, d’improviser un motif en harmonisant les couleurs, sont pour elle d'agréables moments devant mon chevalet.

Elle puise toutes ses richesses dans l'abstrait, limite de l'abstraction lyrique, et ne travaille qu'avec des peintures acryliques. Elle peint tous ses tableaux à main levée, sans esquisse au préalable, à l'instinct. C’est par des gestes spontanés qu’elle exprime ses émotions du moment sur la toile. Sa technique, le couteau et le pinceau. Sa particularité consiste en un mélange et une superposition de couleurs afin d'en obtenir l'effet souhaité. L’avantage de la peinture abstraite est que l’on peut tout se permettre, sans retenu, une totale liberté dans ses émotions et sa gestuelle.

 

 


N° SIRET / 813 114 865 00039 

 60353.3.200 (2).jpg

 

 Pour tout contact, dirigez vous en bas de cette page.

 

 

 

 

 

 

 


-------Le-Mantra-Du-Coeur----------MICHEL-PEPE--.mp3