Artpoétique Marieka.p

Artpoétique Marieka.p

Poésie


Porte de l'oubli,

mountain-landscape-2031539__340.jpg

 

Porte de l'oubli, 

 

Plus rien ne fleurit sur la rive de l'oubli

Même le roseau se plie sous la lune meurtrie

Ma mémoire sanglote en goutte de soupir

Sur le visage blanc de mon masque de cire,

 

Mes songes s’éveillent à l'ombre de ma torpeur

Comme l'horizon se dévoile à ma douce pudeur

Chacun de mes jours s'ouvre sur mon désespoir

Dans la senteur douce-amère d’un encensoir.

 

Au soubresaut de la vie qui s’étire en silence

                                  Mon regard perle sur cette évidence              

Comme un chapelet d’argent mélancolique

Qui s'égrène en secondes en oraison biblique

 

Troublante et sombre comme l'obscur

Sous les heures qui s'éclipsent sans murmure

Dans les ténèbres inconnues de la vie

Où jamais, jamais rien ne pousse ni ne fleurit.

 

 

 

 

 

 


08/02/2018
0 Poster un commentaire

Demain,

italy-1587278__340.jpg

Demain,

 

 

Quand le temps aura vieilli ma vie

Mes cheveux et toutes mes nuits

Quand l'ombre de mes souvenirs

Caressera mon visage gris

 

Quand le ciel de l'obscur

Enveloppera mes quatre murs

Quand l’inexorable

Surgira redoutable

 

Quand seul dans ma mémoire

Le sublime de mon histoire

Quand l’âme de mon enfance

Me sourira avec aisance

 

Quand le drap blanc de la mort

Recouvrira mon pauvre corps

Quand ma vie s’achèvera

Dans les larmes de vos pas

 

Quand la couleur de vos yeux

Ressemblera à des adieux

Quand le cercueil se fermera

Je vous en prie, ne pleurez pas.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


26/01/2018
0 Poster un commentaire

Aurore

turkey-1985086__340.jpg

Aurore, 

 

Au clair de l'aurore

La terre se réveille

La brume s’évapore

Aux rayons du soleil,

 

La nature s'abandonne

Au vent des moissons

Et l'oiseau s’étonne

De la floraison

 

Que la rosée inonde

De gouttes parfumées

Entraînant dans sa ronde

Les papillons dorés,

 

C'est la belle saison

Des amours et du miel

Du chant des pinsons

Et des neiges éternelles,

 

Mon âme s’émerveille

De ces matins radieux

Semblables à l'aquarelle

D’une œuvre de Mathieu,

 

J’écoute en silence

La nature cristalline

En battant la cadence

Sur les arbres à épines

 

Que le vent caresse

D’une brise marine

En donnant l'ivresse

À la douceur divine.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


03/01/2018
0 Poster un commentaire

La veuve

sea-3092892__340.jpg.png

La veuve, (femme battue) 

 

 

Elle était là, presque souriante
Dans sa robe de soie, rayonnante,
Ses larmes se laissaient voir
Sous sa voilette noire,

Jouait-elle la comédie ?
Où avait-elle l’âme meurtrie ?
Son compagnon venait d’être inhumé
Elle aurait pu sur la pierre regretter,

Mais la dame n'était pas en tristesse
Elle affichait plutôt une douce liesse,
Car demain à l'aube éclose
Elle n'aura plus d'ecchymoses.

Elle était là, elle regardait vers le ciel,
A quoi pouvait-elle bien penser ?
A son compagnon, à sa brutalité
Qui s'en était allée avec lui pour l’éternité.

Elle était là, dans sa robe rayonnante
Les yeux rougis, mais survivante
D'un passé à la peau bleutée,
Qu'elle allait aujourd’hui festoyer.

 

 

 

 

 

 

 


03/01/2018
0 Poster un commentaire

Je suis

sunset-2160352__340.jpg

Je suis, 

 

 

 

Une larme sur ton visage affligé

Je suis la souffrance de ton cœur

La rose blanche noircie par le malheur

Je suis cette douleur, intimement cachée

 

Au plus profond de ta mémoire,

Je suis le pardon qui s’ensuit

La force qui guérira ta vie

Pour reconstruire ton histoire,

 

La sagesse qui guidera tes nuits.

Je suis l’amour qui soulagera ta peine

Qui s’élèvera pour contenir ta haine.

Je suis, simplement la vie…

 

Sans étendard qui me proclame,

Je suis la mère de toutes les nations,

Dans la douleur et l’émotion,

Je suis la lumière de l’âme.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


31/12/2017
0 Poster un commentaire