Artpoétique Marieka.p

Artpoétique Marieka.p

Livre

Autoédité en livre de poche. 250 pages 

 

 

 016 (2).jpg

 

 

 Disponible au halle de la presse : Carte itinéraire   https://goo.gl/maps/7pTPGMH7YGr

 vous pouvez vous le procurer aussi Au Perier :   https://goo.gl/maps/RDSa8qSzpR12

 

Description courte

 

Walis est un garçon âgé de treize ans, il fera la rencontre de cinq enfants mystérieux, à têtes blondes. Tout au long de sa vie ils le suivront, mais qui sont-ils ?

 

 

Prologue

 

 

 

Le nez à la fenêtre, je contemple l’automne, ses couleurs multicolores, et les cinq gamins qui jouent dans les feuilles mortes. Ces enfants- là ne sont pas ordinaires, je les avais déjà croisés à plusieurs reprises dans ma vie, la première fois je n’étais encore qu’un jeune garçon.

 

Cela fait quelques mois qu’ils sont là, et aucun d’entre eux n’a changé d’un poil, depuis soixante-neuf ans.

 

Ils sont toujours aussi blonds que les blés, avec leur peau éternellement blanche qui fait ressortir leur regard clair. Je les avais imaginés venant d’un autre monde, d’un empire ou bien encore d’un grand navire, et je me posais toujours la même question après toutes ces années.

 

Depuis qu’ils étaient arrivés dans mon quartier, chaque matin en revenant de la boulangerie, je tentais de leur donner quelques morceaux de pain, qu’ils refusaient. Ce n’était pas ma première tentative, et je me demandais comment ils pouvaient survivre. Ils ignoraient même les quelques friandises, que j’essayais de leur donner.

 

Des dizaines, des centaines de fois, j’étais resté là à les observer, sans jamais comprendre.

 

Un matin, dans le brouillard de cet automne humide, l’un d’entre eux s’était approché de moi.

 

Le gamin  était là, les deux mains dans ses poches. Il me dit :

 

- Quel est ton nom !

 

Il le savait depuis bien longtemps, mais je répondais tout de même :

 

- Walis.

 

- Walis c’est bien toi ! On ne te voit plus ces temps-ci ?

 

Je fis mine de ne pas entendre, j’avais l’impression qu’il se moquait de moi.

 

-  Et toi petit homme, comment te nommes-tu ?

 

- Je ne suis pas un petit homme Monsieur Walis !

 

- Je suis désolé, lui dis-je.

 

Sur un ton plus doux, il me dit :

 

- Walis, bientôt tu nous remettras la boîte.

 

Je pris l’air étonné :

 

- Mais quelle boîte ?

 

- Arrête de faire l’idiot, tu sais très bien de quoi je veux parler.

 

- Cette boîte est à moi !

 

- Non Walis, tu l’as trouvée, certes, mais elle ne t’appartient pas.

 

- Mais à qui est- elle ?

 

Il m’avait laissé sur ma faim, en ajoutant.

 

- Je viendrai, dans quelques années, chez toi, avec mes semblables.

 

- Mais pour quelle raison ?

 

- Ne sois pas si pressé, Walis.

 

Puis il tourna les talons et alla rejoindre ses compagnons.

 

La boîte dont il parlait, je l’avais trouvée il y avait bien longtemps. A l’intérieur, il y a cinq compartiments, quatre sont occupées par une pierre, chacune différente. Mais il manquait une pièce au puzzle, la cinquième pierre. Je l’ai cherchée sans jamais la trouver, et puis un jour…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



10/09/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres